Pour votre cabanon, Ecotech Construction vous propose une série d’options d’autonomie : parmi celles-ci : les toilettes sèches !

Loin de ressembler à la vieille et très mal réputée cabane au fond du jardin, les toilettes sèches qui fleurissent aujourd’hui un peu partout ont le mérite d’intégrer, pour le bonheur de tous, l’intérieur des maisons. Elles ne génèrent pas de mauvaises odeurs et laissent une grande place à l’imagination pour l’aménagement d’un lieu original si on le souhaite mais permettent aussi une installation quasi-identique à des toilettes à eau.

Une utilisation très simple !

Les Toilettes sèches ou Toilettes à Litière Bio-maîtrisées (TLB)

Comme leur nom l’indique les toilettes sèches sont des toilettes qui n’utilisent pas d’eau. Parmi les nombreuses familles de toilettes sèches, les toilettes sèches à litière ou plus exactement les toilettes à Litière Bio Maîtrisée (TLB) remplacent la chasse d’eau par de la sciure ou d’autres matières carbonées non grossières (copeaux, feuilles mortes, paille hachée…) ou encore mieux par un mélange de ces éléments. Elles permettent d’économiser de l’eau, de diminuer la pollution de nos eaux usées et de valoriser nos urines et nos matières fécales. En effet, loin de se contenter de récupérer nos excréments, les toilettes sèches à litière permettent de transformer biologiquement ceux-ci sous la forme d’un compost réutilisable au moins pour le jardin d’ornement.

 

Le fonctionnement

Le principe des TLB est simple, un seau (conseillé en inox) est placé à l’intérieur d’un caisson en bois au-dessus duquel on peut ajouter un abattant pour toilettes classiques. Après chaque utilisation, on ajoute un peu de sciure (ou autres matières carbonées) qui absorbera l’humidité et fera disparaître les odeurs. Lorsque le seau est plein, il suffit de le sortir du caisson et de le transporter jusqu’à l’aire de compostage. On vide le seau dans le compost, on le nettoie et on le ramène dans la maison.

 

  • Économies d’eau
  • Pas de gaspillage d’eau potable
  • Diminution de la pollution des eaux usées (non souillées par les matières fécales)
  • Recyclage des déjections sans transport coûteux ni polluant.
  • Production d’un compost valorisable au jardin – Nous proposons des formations pour une bonne gestion de votre compost.
  • Prise de conscience de son rôle d’éco-citoyen et éducation à l’environnement.
  • Simplicité d’installation pour les TLB.
  • Vider le seau des toilettes sèches.
  • S’approvisionner en sciure.
Qu’il existe aussi plusieurs autres variantes des TLB, notamment celles à « séparation » qui permet de séparer les liquides des solides. Cela permet de coupler le toilette au système de phytoépuration des eaux grises.

 

 

Laisser un commentaire